Panier:

0 item(s) - 0,00 €
Il n'y a aucun objet dans votre panier.

0

Béatrice Peyrachon, apicultrice-viticultrice à la Ferme du Pré-Canard

10/02/2015

 

Nom : Peyrachon

Prénom : Béatrice

Profession : apicultrice, viticultrice

Production : miel, vin

Nom : Ferme du Pré-Canard

Lieu : Bort l'Etang

Particularité : d’agronome à agricultrice, de la recherche à la pratique.

 

Béatrice aime les grands espaces où le silence de la nature préservée s’impose face à l’hyperactivité des villes. Le silence ? Pas toujours. Quand l’hiver laisse place aux premiers rayons de soleil, on peut entendre un léger bourdonnement. Puis celui-ci s’accentue jusqu’à parfois devenir assourdissant. Travailler au milieu des ruchers n’est pas de tout repos et nécessite une grande maîtrise de soi.

 

Le rucher de Béatrice

 

Béatrice doit en effet régulièrement déplacer ses 170 ruches,entre les périodes d'hivernage, où les abeilles restent au repos, la période de production printanière et la période estivale, où les abeilles butinent dans de nombreux cons préservés du Massif Central Une véritable transhumance dont Béatrice prépare le tracée en amont en repérant les lieux dans lesquels elle pourrait laisser ses ruches. C’est d’ailleurs cet aspect là du métier que Béatrice aime nous raconter. Elle aime dénicher ces coins méconnus de tous dont la totale préservation permet de donner un miel d’une grande qualité. D'ailleurs, ses ruchers sont tous localisés dans un parc naturel régional, que ce soit le Livradois-Forez, le Haut-Allier ou les Monts d'Ardèche. 

 

Des paysages préservés au cœur de l'Auvergne

 

C’est un métier physique, entre le déplacement des ruches, la récolte du miel et la préparation des ruchers, où la solitude peut parfois être grande. Mais c’est ce métier et cet ancrage local que Béatrice a décidé de choisir, tournant la page de plus d’une décennie de carrière d’agronome auprès de grandes structures comme l’INRA ou Limagrain, et de nombreux voyages professionnels en Chine ou au Pérou.

En complément, Béatrice cultive aussi la vigne, un retour à sa grande passion. Trouvée sur le Bon Coin, alors qu’elle se désespérait à ne pas trouver de terres pour développer son activité, Béatrice profite de ce demi-hectare proche d’Egliseneuve pour admirer le paysage et réaliser son propre vin. Pour l’instant, cela ne représente qu’une petite partie de son activité. Mais elle se laisse le temps de tomber sur le bon endroit pour produire le vin qu’elle a envie.

 

Les vignes de Béatrice

 

Deux années après le lancement de son activité, Béatrice débute la commercialisation, à un moment où l’apiculture se trouve en difficulté, avec une année 2014 désastreuse et où les ravageurs sont de plus en plus nombreux, entre varois et frelon asiatique et le vol des rûches de plus en plus fréquent. Mais le miel de Béatrice est délicieusement bon, à nous faire redécouvrir ce nectar, que ce soit cru, dans un pain d’épice ou encore dans du lait chaud !

« Retour
© Developed by CommerceLab